Actualités

A lire

Bugatti : Le mythe Français ressuscité par Volkswagen

D’aucuns diront que tout ceci est vain à une époque ou l’automobile est plus soumise à la répression en tout genre que synonyme de liberté.
Pourtant, il faut saluer à sa pleine mesure le geste héroïque d’avoir ressuscité cette marque Française.

Je fais parti de ceux qui considèrent bien au contraire que la résurrection de Bugatti par le groupe Volkswagen a été une aubaine, une chance unique et ce pour les raisons suivantes :

– La marque, déjà ressuscitée quelques années auparavant mais en faillite peu de temps après, n’aurait certainement pas été à nouveau ressuscitée sans l’appui d’un grand groupe
– Le segment des hypercars a été ainsi créé, suscitant des envies à certaines marques de surenchérir ou tout du moins de proposer une offre équivalente.
– La possibilité pour de riches collectionneurs de trouver une nouvelle source de dépenses !!

Avant tout ceci, il y a eu Ettore Bugatti qui fonde en 1909 ce qui sera à date le plus prospère constructeur automobile avec plus de 10.000 victoires en compétition et plus de 1.000 brevets. Durant ses 30 années d’existence auxquelles il faut retrancher les années de la guerre 14-18, Bugatti s’est forgée une histoire hors du commun. Ses fameuses « Type » étaient très en avance sur la concurrence. Ses deux Victoires aux 24 heures du Mans de 1937 et 39 démontrent bien le génie du fondateur et de son fils Jean.
A la mort accidentelle de ce dernier, lors de l’essai de la voiture du Mans 1939, la belle histoire prit fin. Le conflit de 39-45 scella définitivement ce qui restera l’une des plus belles aventures automobiles.

Ce glorieux passé décida un entrepreneur italien de relancer la marque en 1987 avec un modèle désormais iconique, l’EB110 pour célébrer les 110 ans de la marque. Cette nouvelle Bugatti, sans faire injure à son patron, ne bénéficiait pas d’une structure capitalistique suffisante pour lui assurer un avenir serein. Malgré la tentative de créer un autre modèle, le constructeur a du a nouveau fermer ses portes.
Et c’est bien là le point central. Le prix de vente d’une Bugatti ne couvrant pas son prix de revient, il est obligatoire d’avoir un propriétaire qui peut se le permettre. On est sur une approche sensiblement similaire à celle d’une équipe de F1. L’écurie doit permettre de montrer le savoir-faire, motiver les meilleurs ingénieurs mais ne constitue pas un centre de profit.
Du coup, Volkswagen Group a considéré le rachat de cette marque pour en faire sa vitrine technologique. Ferdinand Piech a décidé de relancer cette aventure en connaissant l’équation ce qui rend la démarche à la fois très respectable mais également paradoxale. Ce sont en effet les marques VW, Skoda, Seat et Audi qui financent Bugatti.
Le Groupe VW a donc placé quelques-uns de ses meilleurs ingénieurs pour concevoir l’inconcevable.

Bon, venons en à la bête.
Il y a 11 ans, la planète auto était en ébullition avec la présentation de la Veyron. C’est en effet la première voiture commerciale à passer la barre mythique des 1.000 ch sans recourir à une solution de nitro.
La Bugatti Veyron 16.4 cumule les superlatifs. Son moteur 16 cylindres, de 8 litres de cylindrée contient 64 soupapes et 4 turbos. Le couple de 1.250 Nm est titanesque, tout comme son poids de 1.850 kilos.
Afin de bien comprendre ces valeurs, il suffit de mettre en comparaison avec les avions de chasse de l’époque :
La Pagani Zonda F et ses 602 ch et 760 Nm de couple
La Ferrari Enzo et ses 660 ch et 656 Nm de couple
La Porsche Carrera GT et ses 612 ch et 590 Nm de couple
La Koenigsegg CCX et ses 806 ch et 920 Nm de couple

Je vous entends déjà dire que j’ai omis l’essentiel, ce qui fait que Photoshop et si largement utilisé dans les rédactions des magazines people. Le Poids.

Visualisez la puissance de la Veyron

Si l’on reprend la liste des concurrentes, elles affichent toutes un poids compris entre 1.180 et 1.320 kg. La Veyron frise les 2 tonnes donc au final, le fameux ratio poids/puissance se cale sur des valeurs comprises entre 0,68 et 0,5. La bugatti n’est donc pas la reine des sportives mais bouscule néanmoins les lois de la physique.
De toute façon, avec un W16 qui est la réunion de deux V8, 4 turbos, 4 roues motrices, 4 radiateurs, elle ne pouvait pas peser le poids d’une Lotus.

Lorsque l’on construit un produit qui sera commercialisé à un prix d’immobilier de luxe, on ne peut que s’adresser à de très grandes fortunes qui ne sont pas toutes forcément passionnées par la chose automobile. C’est la raison pour laquelle on a plus souvent vu cette incroyable machine parader dans des lieux à la mode que donner leur pleine mesure sur des circuits. C’est aussi ce qui explique qu’il aura fallu à Bugatti 10 années pour écouler les 450 voitures produites et que le département marketing aura « conçu » un nombre impressionnant de séries limitées pour maintenir une certaine actualité au gré des salons internationaux.Il est d’ailleurs difficile d’évaluer la répartition précise entre les différentes séries limitées. Il est néanmoins admis que le 300ème exemplaire est le dernier de la version de base 16.4 de 1 001 chevaux et qu’il est sorti à la fin 2011, soit 6 ans après sa première apparition.

Je vous propose de passer en revue les différentes séries limitées pour chaque modèle puisque la Veyron a existé en 4 versions différentes :
Si vous souhaitez accéder directement aux 50 annonces actuellement sur le marché, c’est par

La 16.4 de 1 001 chevaux :

Séries limitées : Pegaso Edition / Pur Sang  / Fbg par Hermès  / Sang Noir / Bleu centenaire / Édition Centenaire / Mirror

La Grand Sport, version targa de la 16.4

Séries limitées : Sang Bleu / Grey Carbon / Royal Dark Blue  / L’Or Blanc / Red Edition / Blanc Noir Édition

– La Super Sport qui propose une augmentation de puissance, passant à 1 200 chevaux

Le Saphir Bleu 

– La Grand Sport Vitesse, version targa de la Super Sport

Jean-Pierre Wimille / Jean Bugatti / Meo Costantini / Elisabeth Junekh WRC / Rembrand / La Finale

Désormais, un nouveau chapitre s’écrit pour la marque avec la présentation de son nouveau modèle emblématique, la Chiron.

Il est donc temps de rendre l’hommage qu’il se doit à cette icône. Pour ma part, je dois avouer une faiblesse pour le modèle sang noir mais le prix en occasion reste inaccessible. Retrouvez l’annonce ici

 

 

Read more

Actualités, Pleins phares Comments (3) |

Pagani Zonda : Le retour de la Haute couture automobile

Ces cinquante dernières années, on a assisté au rachat ou à la disparition de tant de marques prestigieuses que l’on ne peut que s’émerveiller devant le succès rencontré par Pagani.
Certes, de part son volume infinitésimal qui ferait passer Ferrari pour un grand constructeur, ce succès n’est pas comparable avec grand chose. Ou plutôt si, avec l’âge d’or de l’automobile, ces années 30 à 50 où l’on pouvait façonner son auto; mais reprenons au début.

Horacio Pagani, son fondateur visionnaire, a tout simplement décidé à la fin des années 90 de venir fabriquer au pays de Ferrari, Lamborghini, Maserati, sa vision de ce que devait être la plus performante des automobiles. Le slogan des pubs Renault « ça ne marchera jamais » était bien dans la tête de tous ceux que Pagani tentait de convaincre. A l’exception de deux supports de poids :
– le mythique Juan Manuel Fangio dont le décès avant la sortie du premier modèle l’a privé de se nommer Fangio F1.
– Mercedes qui accepta de fournir officiellement ces moteurs les plus puissants.

En 1999, la C12 fait son apparition au salon de Genève. Il est alors difficile de prendre pleinement conscience du potentiel de cette nouvelle venue. Certes, le look est assez bestial mais la puissance est inférieure à 400 ch. Pour autant, Pagani dégaine son arme fatale puisque la C12 ne pèse que 1.250 kilos. Dans le même temps, Ferrari semble en surpoids avec sa 575M de 1.730 kilos.

L’original : C12 (1999-2002)
zonda C12

On peut presque parler de modèle de pré-série. Produite à 5 exemplaires, avec un moteur V12 Mercedes de moins de 400 ch et un 0 à 100 en 4,2 secondes. Le concept est bien là avec son moteur V12 en position central arrière.
Cette C12 doit être considérée comme la base de toutes les déclinaisons à venir, une sorte de version beta roulante permettant de valider une multitude de solutions techniques. Dés lors, à la manière d’un Sylvester Stallone avec Rocky, Horacio Pagani n’aura de cesse de proposer de très nombreuses variations et d’améliorer son modèle.
Nous allons tenter de toutes les passer en revue :

C12S (2001-2002)
On va considérer qu’il s’agit du véritable premier modèle qui se distingue du précédent par son moteur retravaillé par AMG. Le V12 est « enfin » digne de la catégorie « Supercar » avec 550 ch et un 0 à 100km en 3,7 sec. Elle a été produite à 15 exemplaires.

C12S 7.3 (2002-2005)
Comme son nom l’indique, la cylindrée passe à 7,3 litres pour un couple de 750Nm. La production passe à 17 exemplaires, montrant l’intérêt croissant pour cette supercar.
Zonda c12S

Zonda F (2005-2007)
Dans sa quête de l’évolution de l’espèce, cette version permet de dépasser les 600 ch et d’apporter un certain nombre de modifications sur la carrosserie afin de la rendre plus bestiale. Elle dispose également d’évolutions techniques telles que des freins carbone/céramique, des jantes en magnésium et des échappements en titane

Zonda F Roadster
La prouesse est de maintenir le poids au même niveau que la F
pagani-zonda-f-roadster

Zonda F Roadster / Clubsport
La Clubsport pousse la puissance à 650 ch.
En tout , cette série de F avec ses déclinaisons sera produite à 25 exemplaires.

Zonda Cinque / Cinque Roadster (2008-2009)
Cela fait 10 ans que Pagani a fait son entrée dans le cercle de constructeurs de Supercar. Il acquiert donc une notoriété de part la maturité de son auto et ses performances. Néanmoins, il se trouve confronté à la difficulté de passer au prochain modèle qui pourra définitivement crédibiliser sa démarche.
C’est le même exercice que pour un artiste qui a fait un tube et que tout le monde attend au tournant pour le suivant.
zonda cinque

Le génie marketing de Horacio Pagani est de maintenir « en vie » sa Zonda en multipliant à partir de 2008 les séries limitées, en indiquant que ce sera la dernière. La relation client étant au centre de la réussite et de la pérennité de sa société, Pagani est toujours heureux de pouvoir dépanner un futur client sur une demande très spécifique, alors même que la fin du modèle a été annoncée.
Le moteur est poussé à 678 ch

Zonda PS (2009)
Il semble que tous ceux capables de mettre plus de 500.000 € dans une voiture peuvent contacter Pagani et se façonner une Zonda très personnelle.
C’est le cas avec cette PS pour Peter Saywell qui a apporté une touche perso à l’arrière du véhicule. Le seul bémol concerne la baisse de puissance par rapport à la Cinque puisque c’est la base d’une Zonda F, soit 602 ch.

Zonda Tricolore (2010)
On a donc droit à la Zonda Tricolore pour féter les 50 ans de la patrouille Italienne fabriqué à 3 exemplaires, suivi de la Uno (drôle de nom tout de même pour une italienne après celle de Fiat.
zonda tricolore

Zonda R
C’est également en 2009 que Pagani sort une nouvelle idée. Produire une version ultime en s’exonérant des problématiques légales puisque cette voiture n’est ni autorisée à rouer sur route, ni à participer à une compétition. Il faut donc se rendre sur circuit pour profiter des dernières évolutions dont notamment le V12 7,3 l porté à 750 ch et un poids encore abaissé gràce à l’emploi de carbone et titane pour la coque.
15 heureux propriétaires se partagent cette production de Zonda R

Zonda 750 (2010)
Du coup, un potentiel client a demandé à avoir une Zonda R pour aller chercher son pain et du coup naquit la 750 pour rappeler le nombre de chevaux aux propriétaires de la Cinque car c’est celle qui a servi de base.
Du coup, elle n’existe qu’à un seul exemplaire donc on voit apparaître la Zonda Absolute pour un autre propriétaire qui voulait la même, sauf que craignant la violence de la bête, il se contente de 678 ch.

zonda uno

Mais attention, comme la 750 est basée sur la Cinque, pourquoi ne pas proposer une nouvelle production à 1 unité mais cette fois sur base de Cinque Roadster !!!!
C’est la HH pour le nom de famille de son commandaire, Heinemeier Hansson
Une fois encore, elle se contente de 678 ch

On se dit que l’on est enfin au bout du cycle et que la Zonda a vécu. D’autant que sa remplaçante est annoncée et sera officiellement présentée en 2011.

La Série des 760 (à partir de 2012)
C’est mal connaître Horacio Pagani qui doit composer avec ses finances restreintes pour finaliser son nouveau modèle.
Plutôt de faire comme Tesla qui ouvre le concept des pré-commandes pour garnir son compte, Pagani préfère compter sur ses mécènes en leur garantissant un modèle unique ou extra limité, gage de maintien de la valeur.

Alors que l’on se dit que c’est finito, on a à nouveau droit à une nouvelle salve d’exemplaire unique.
Alors que tous les constructeurs de luxe tentent de gonfler le prix de vente grâce à leur département de personnalisation, il ne reste guère que quelques constructeurs à effectivement offrir une personnalisation qui dépasse le cadre purement esthétique.
D’ailleurs, pour s’en convaincre, il n’y a qu’à constater qu’aucun préparateur n’officie sur une Pagani.
Cela rend l’acquisition d’une Zonda quelque chose de tout à fait particulier car elle sera construite sur les demandes spécifiques du client.

Sur la base de cette dernière série, on a vu apparaitre les modèles suivants, tous différents dans leur aspect esthétique et mécanique à l’exception du moteur délivrant 760 ch pour tous.
760 RS
764 Passione
760 JC
760 RSJX
760 VR Roadster
760 Roadster
760 LM
760 LH
Pagani va bénéficier d’un ambassadeur prestigieux pour l’un des modèles de cette série puisque cette LH, porte les initiales de Lewis Hamilton, Triple champion du Monde de F1, qui a tenu à pouvoir avoir une boite manuelle sur son exemplaire.
760 Fantasma
760 PS
760 LM Roadster
Zonda 760 LM Roadster
Honda Zozo

Zonda Revolucion (2014)
Le V12 a été encore travaillé et délivre désormais 800 ch et 730 Nm de couple.
Le poids est encore abaissé pour pointer à 1.070 Kg, soit l’équivalent d’une demi Veyron.
Pour sa part, le travail aérodynamique a été poussé à l’extrème ce qui conduit à un esthétisme global moins réussi que la précédente.

Avec une production d’environ 100 voitures, il est rare de croiser une annonce d’occasion mais nous en avons tout de même 4 actuellement.
http://www.leparking.fr/voiture-occasion/zonda.html

Read more

 

Please log in to vote

You need to log in to vote. If you already had an account, you may log in here

Alternatively, if you do not have an account yet you can create one here.