Chaque marché, quel qu’il soit, connaît des cycles avec ses périodes de hausse suivies par des ajustements. Il s’ensuit logiquement de nouvelles hausses puisque le marché est plus ouvert ce qui engendre une demande plus importante.
Dans quel cycle le marché automobile se trouve actuellement ?
Est-il possible d’identifier les possibilités d’entrer dans le marché par le biais de modèles boudés.

Il est impossible de dresser un constat général puisque le marché automobile est pluriel, constitué de plusieurs sous-marchés : ce qui est vrai pour les youngtimers ne l’est pas forcément pour les jeunes occasions ou voitures neuves. Ce qui est valable pour un modèle essence ne se retrouve pas forcément pour son homologue diesel.
Bref, vous l’aurez compris, il est impossible d’affirmer des vérités et de dresser un constat limpide.

On va tenter de mesurer les signes annonciateurs d’un cycle baissier et pour cela, on va s’intéresser à plusieurs indicateurs :
1/ le nombre d’annonces car plus l’offre est importante, plus les prix seront stables ou en baisse
2/ la durée de vente car il est essentiel pour les professionnels d’assurer une rotation régulière et pour les particuliers de finir par vendre
3/ le volume des baisses de prix car une voiture ne se vend que lorsqu’elle est au bon prix

1/ Ce volume permet de comprendre si le marché est en tension.
Afin de pouvoir dégager une tendance, il faut regarder chaque segment de marché. Par exemple, si l’on prend les SUV qui battent des records de ventes en neuf, on s’aperçoit que les volumes sont logiquement importants. Il va donc y avoir du choix et  la négociation éventuelle sera plus aisée. Notre compteur d’annonces vous permet de voir en un coup d’oeil la répartition en fonction des motorisations, énergies, boites, couleurs, etc…
Par exemple, pour la catégorie des SUV, on constate que le nombre d’annonces ne cesse de progresser, tant en France, qu’en Allemagne

Marché Français

Marché Allemand

Si l’on regarde un peu plus dans le détail, on s’aperçoit qu’en 2019, les volumes de Porsche en vente n’ont jamais été aussi élevés depuis 5 ans. C’est bien entendu lié au succès du Macan mais l’offre pléthorique des constructeurs sur les nouveaux segments en plus des volumes traditionnels font que le marché arrive à une forme de saturation.

2/ La durée de vente est la clé car un professionnel ne peut pas garder trop longtemps un véhicule dans son stock. Cela immobilise de la trésorerie et limite la possibilité de faire rentrer de nouvelles voitures et donc d’animer le showroom.
Dans le cas d’un particulier, la question est tout autant d’actualité car la vente est nécessaire pour l’achat de la remplaçante ou pour un besoin de liquidités. Il faut donc être attentif aux dates de publication de l’annonce.
Généralement, en dehors de voiture très spécifique, un délai qui dépasse les 90 jours devient problématique et correspond soit à un prix proposé en décalage avec le marché, soit à une difficulté sur le modèle lui-même (offre pléthorique, trop de kilomètres, couleurs atypiques, équipements manquants, etc..)

Ex : Alpine A 110 neuve qui tarde à se vendre en allemagne

3/ Les volumes de baisse sont également une donnée importante. Nous indiquons les évolutions de prix (hausse ou baisse) sur le site pour chaque annonce concernée. Nous complétons cette information par l’indication du Prix Marché pour notre offre alerting.
Toutes ces informations permettent de valider immédiatement si une annonce est intéressante comme illustré dans l’exemple ci-dessous.

http://bit.ly/371oFuX


bit.ly/2ENMb2o

Pour compléter cette analyse, nous allons faire un focus sur le parcours en occasion de deux modèles qui ont fait l’actualité et qui ont été présentés comme des potentiels blockbusters.
On peut citer la Porsche 911R, les Ferrari en boîte manuelle, les voitures à moteur atmo, les séries limitées et les supercars

Pour la Porsche 911R, elle fut dévoilée en mars 2016 et présentée comme la 911 des puristes , avec un flat-six de 500 ch, une boîte manuelle et un poids contenu (1 370 kg). La quintessence de la 911, produite à 991 exemplaires. Proposée à 190 000 €, cette série limitée fut très rapidement vendue, alimentant la spéculation. Des exemplaires ont été mis en vente à plus de 600 000 €.
Porsche semble avoir été agacé par cette spéculation délirante et a dans l’intervalle sorti une variante T avec 370 ch et une boîte manuelle à 110 000 € et une GT3 à boîte manuelle.
Vous pouvez que plus de 3 années après, les modèles neufs ne dépassent plus la barre du demi-million et 13 des 35 annonces ont une baisse de prix :

Lorsque les baisses commencent à toucher des supercars récentes, cela est un également un indicateur que le marché s’oriente vers la baisse. On peut constater que McLaren voit un nombre important de ses annonces impacté par ces baisses, à l’image de cette 570 GT très récentes.

C’est encore plus frappant lorsque l’on s’intéresse à des produits en série limitée à l’image de la McLaren Senna. Produite à seulement 500 exemplaires, tous vendus lors de sa présentation en 2018, on est surpris de constater qu’il y en a déjà 45 en vente dont certaines avec des prix inférieurs au prix catalogue.

Pour être complet, on ne peut pas faire l’impasse sur Ferrari qui constitue le mètre-étalon.
Et bien là encore, on se rend compte que les prix baissent, que les délais s’allongent même pour des modèles emblématiques comme la 488 Pista.

ou 488 aperta et Speciale Aperta.

Un grand nombre de signaux plaident pour indiquer que le marché est en baisse et que cela peut se poursuivre encore. La pression fiscale avec la WLTP à partir du 1er Avril risque de porter un rude coup à certains modèles et constructeurs ayant mal anticipé les choses.

Pour conclure, il faut simplement dire que l’achat d’une voiture doit avant tout répondre à une logique d’envie, de passion, de motivation à rechercher le frisson derrière le volant. Les considérations financières doivent venir forcément après car la raison première doit rester le coeur.
Il n’est évidemment pas question de foncer tête baissée sans se poser les bonnes questions car le marché actuel permet de faire de bonnes affaires, tant sur des véhicules récents que sur des voitures anciennes, à l’image des exemples ci-dessus.

Nous vous conseillons donc d’être attentif, sélectif et d’utiliser notre plateforme pour dénicher la bonne occasion.

7 Responses to Vers une chute du marché ?

  1. Hammer dit :

    Article très interessant

  2. BRUNO dit :

    Intéressant , mais l’idéal serait que nous puissions avoir accès à toutes ces données , afin de voir ce qu’il en est sur tel ou tel modèle (Ferrari 246 , Fiat Dino coupé et Spider , etc… )

    • admin dit :

      Merci.
      Vous pouvez retrouver la quasi totalité des informations sur notre site ou en souscrivant à notre service d’alerting.
      Nous disposons d’un outil spécifique sur les données marché dans plus de 20 pays mais cela est disponible pour les professionnels.
      Cordialement

  3. Bernard dit :

    Constat confirmé pour ma part. Je me demande, par ailleurs, quel sera le type de véhicule à prendre la relève des SUV ?????
    Il faut se rappeler la déferlante des monospaces sur le dos des berlines standards et la chute vertigineuse des ventes de ceux-ci à l’arrivée de ces SUV …………..

    Vous avez dit passion ?

    • admin dit :

      La question n’est pas simple.
      On a d’un coté le paradoxe de ces SUV qui offrent des avantages mais l’important désagrément de consommer plus et de l’autre, une offre attractive des breaks qui ont une capacité de stockage équivalente et qui sont plus performants et attrayants.

  4. Kitpap dit :

    A votre avis, que penser du prix de l’audi TT? je vois des baisses de prix, c’est inhabituel non?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Please log in to vote

You need to log in to vote. If you already had an account, you may log in here

Alternatively, if you do not have an account yet you can create one here.